Hanno scritto del suo lavoro, tra gli altri:

 

Amadei, Accame, Apollonio, Argan, Baccino, Bacigalupo, Bafico, Bandini, Ballero, Battisti, Benignetti, Beringheli, Bissoni, Berndt, Bocci, Bossaglia, Bovi, Branzi, Brenner, Cajani, Caramel, Castagnoli, Cavazzini, Cirlot, Celant, Cerritelli, Cirone, Conti, Comte, Crespi, Crispolti, Bethloff, Dorfles, Faucher, Francou, Gamand, Gaston, Chiglione, Giuffré, Guzzi, Harambourg, Izern, Lambertini, Maugeri, Maltese, Masini, Mattei, Menna, Molinari, Migone, Montana, Montenero, Mura, Nuridsany, Oggero, Paglieri, Pannini, Philippe Latourelle, Politi, Ponente, Pontiggia, Ricaldone, Riva, Rogé, Ronco, Saletti, Savoia, Sgarbi, Sossi, Tepper, Tiglio, Toni, Trucchi, Tola, ValloraVescovo,  Vincitorio, Vitone, Venturoli, Vollerin.

Gamand - Azart, novembre-décembre 2005

Bargoni Splendeur de l’informel. Lui qui, il y a trente ans, était le chantre du blanc, a progressivement fait venir la puissance de la couleur dans son travail. Sa période de rouge délivre une force invraisemblable. Nous sommes subjugués par la puissance des pièces qu’il nous présente. Nous sommes au coeur de la belle peinture, celle qui a justifié la création du magazine Azart. Celle qui offre du bonheur, On sent comme un parfum d’éternité dans ce travail. On doit pouvoir vivre une vie entière en compagnie d’un tableau de Bargoni et toujours y trouver son plaisir. À claque âge de la vie.